Accueil / Recette belge / Patisserie / Cougnolle, recette facile pour tous

Cougnolle, recette facile pour tous

Recette traditionnelle de la cougnolle :

cougnolle

Ingrédients

  • 250 gr de farine
  • 15 gr de levure
  • 15 cl de lait tiède
  • 1 oeuf + 1 jaune d’œuf
  • 50 gr de sucre
  • 75 gr de beurre
  • raisins secs (option)
  • sucre perlé (option)

Préparation de la cougnolle ;

Dans un grand saladier, tamiser la farine et y réaliser une fontaine.

Délayer la levure dans le lait tiède. Verser la levure délayée et le lait au milieu de la fontaine et y ajouter le jaune d’œuf.

Placer le sel et le sucre sur le pourtour de la fontaine.

Mélanger petit à petit la farine à la levure en ajoutant peu à peu le beurre ramolli.

Travailler à la main jusqu’à obtention d’une boule de pâte lisse et élastique.

Couvrir d’une serviette et laisser reposer 1 heure à température ambiante.

La pâte doit augmenter de volume.

Retravailler rapidement la pâte. Et incorporer les raisins secs et le sucre perlé (si vous le désirez).

Retirer 2 petites boules de la pâte, pour former les deux têtes du cougnolle.

Avec le grand morceau de pâte, confectionner le corps du cougnolle et ajouter les deux têtes en pinçant légèrement le dessus des boules de manière à former les cous.

Préchauffer le four à 210 °C, en tenant compte de la spécificité de votre four.

Extra :   Eclairs au chocolat : La recette trop facile

Badigeonner le cougnolle avec l’œuf battu. Faire cuire 30 minutes à four chaud, en le posant sur une plaque graissée ou beurrée.

Retirer-le du four et laisser refroidir.

A déguster avec du beurre, nature ou pourquoi pas du foie gras. Avec du chocolat chaud ? les enfants doivent adorer !

Découvrez également la recette traditionnelle du cougnou

La cougnolle : A ANDENNE, on prépare les TRAIRIES.

Les trairies sont un jeu de cartes typique d’Andenne. La cougnolle sert d’enjeu à cette partie de cartes que les Andennais ne rateraient sous aucun prétexte.

Cette tradition locale se joue essentiellement dans les tavernes et boulangeries de la ville. L’apparition des trairies date d’il y a bien longtemps. Elle commence cependant à se répandre dans les villages avoisinants.

Dès la fin de minuit, les fêtards se dirigent vers les tavernes et boulangeries de la « cité des Oursons » pour participer à ce jeu.

La règle du jeu

Pour ce faire, on a besoin d’un jeu de 32 cartes, de 10 participants et de 5 cougnous de grandeur décroissante (c’est cela que l’on appelle la « trairie »).

En wallon, le plus gros s’appelle Li Prumi (le premier), le second Li Deuzin-me, le troisième Li Trwèzin-me puis le quatrième Li Quatrin-me et le cinquième Li Troye, qui est le plus petit.

Extra :   Carbonades flamandes (recette de Fabienne)

Les règles du jeu sont très simples et moyennant une petite participation aux frais, tout le monde est le bienvenu !

Le premier participant bat les cartes, le second coupe et le troisième distribue une carte à chaque joueur et une fois les dix personnes de la table servis, retourne la carte suivante du paquet. Le joueur qui a la carte la plus haute dans la couleur retournée remporte le plus gros cougnou. Fin du premier volet. Et puis, ainsi de suite jusqu’à ce que les cougnous aient tous été distribués.

C’est donc un jeu de pur hasard et les joueurs peuvent recommencer autant de fois qu’ils le souhaitent …

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *