Accueil / Recettes / Desserts / Saint-Nicolas, le Saint Patron des enfants sages de Belgique et du nord de la France… mais aussi …
Saint-Nicolas

Saint-Nicolas, le Saint Patron des enfants sages de Belgique et du nord de la France… mais aussi …

 Cuisine et la Saint-Nicolas

A l’approche des fêtes de la Saint-Nicolas, vos enfants posent 1000 questions..

Saint-Nicolas  

Le 6 décembre approche à grand pas pour le plaisir des petits et des grands.

Quoi de plus amusant de voir le regard pétillant des enfants entendant la sonnette prévenant l’arrivée de St-Nicolas !

Quoi de plus émouvant de voir perler de petites gouttes couleur cristal sur les joues rebondies de ceux qui n’ont pas toujours été très sages !

Dans beaucoup de contrées européennes, St-Nicolas se fait traditionnellement accompagner par un personnage à la sinistre réputation et à l’apparence non moins rébarbative, le Père Fouettard. Pas étonnant que les enfants le craignent avec sa robe brune ou noire, son visage noirci, ses cheveux en bataille et la chaîne qu’il agite.

Le Père Fouettard, qui est-il vraiment ?

Une légende raconte que le Père Fouettard serait né à Metz en 1552, lors du siège de la ville par les troupes de Charles-Quint.

Les habitants promenèrent l’effigie de l’Empereur à travers les rues, puis la brûlèrent. C’est d’ailleurs pourquoi, le Père Fouettard serait, dit-on, Charles-Quint.

Saint-Nicolas, patron des écoliers

Les débuts de la vie de St-Nicolas sont mal connus, les dates ne sont pas sûres, mais une chose est certaine, il a vécu à cheval sur le 3 ième et le 4 ième siècle après JC. Il semblerait, qu’il soit issu d’une riche famille de Patara, ville d’Asie mineure ( actuellement la Turquie ) aux environs de 255-257 et mourut le 6 décembre 345-352.

Extra :   Petits croissants au foie gras

Il était reconnu pour sa grande générosité et son humanisme. Sa popularité n’a pas été altérée au cours des siècles, dans l’imagerie populaire européenne, St-Nicolas, généreux donateur prit rapidement la forme d’un vieil homme, pour le côté rassurant du grand-père, vêtu d’habits épiscopaux, soit d’un long manteau rouge, d’une mitre et d’une crosse en fonction des régions.

Il fut canonisé au Moyen-Age pour devenir notamment le Patron des enfants, puis celui des écoliers. Il est aussi le patron des banquiers, des prisonniers, des marins, des femmes non mariées, des voyageurs, des pèlerins, des condamnés injustement, des poètes etc….il devint aussi le Saint patron de nombreuses villes, diocèses et royaumes.

Comment fêter la Saint-Nicolas

St-Nicolas est fêté dans de nombreux pays et principalement : en Belgique, en France, en Allemagne, en Suisse, au Luxembourg, en Hollande, en Russie, en Pologne et en Autriche.

Chez nous, en Belgique, et dans l’est de la France, pour le jour de la St-Nicolas, on distribue aux enfants de grands pains d’épices en forme du St-Evêque, des figurines en massepain, des chocolats, des fruits, des friandises, St-Nicolas défile dans les rues et distribue des bonbons aux enfants.

Dans la région de Hanovre et en Westphalie, on l’appelle aussi «  Klas «  ou «  Bullerklas « . C’est à lui que les enfants adressent leurs prières, se réjouissant de petits présents qui les attendent pour le 6 décembre.

Extra :   Menu pour la fête des mères

Aux Pays-Bas, on fête le 6 décembre de manière particulièrement solennelle. Une légende dit, que St-Nicolas arrive d’Espagne en bateau pour distribuer des cadeaux aux enfants et c’est pour cette raison que la pâtisserie qu’on fabrique pour la circonstance s’appelle « Nicolaasgoed «  ou «  Klasfuss « .

Dans le nord de la France, une vieille coutume veut que les garçons organisent une grande farandole et bombardent les filles de farine à la sortie des écoles. Il paraît que se faire blanchir, porte chance toute l’année. Cette coutume est le reste d’une légende qui raconte que St-Nicolas multiplia la farine pour préserver une région de la famine.

La veille de la St-Nicolas, les enfants placent leurs souliers devant la cheminée avant d’aller se coucher. Il dépose à côté de leur chaussures, une carotte, des sucres pour l’âne de St-Nicolas et un verre de vin pour réchauffer le grand Saint.

A Fribourg, en Suisse, St-Nicolas est le patron de la ville et les gens viennent de très loin pour venir voir le cortège du Saint-Nicolas et entendre son discours entouré de ses Pères-fouettard.

Ceci vous intéressera aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *